Un fournisseur de mandataire typique met en place un serveur quelque part sur Internet et vous permet de l’utiliser pour relayer votre trafic. Cela crée une architecture simple et facile à administrer. Les utilisateurs entrent et sortent tous par le même serveur. Le fournisseur peut facturer l’utilisation du mandataire, ou financer ses coûts par des publicités sur le serveur. C’est la configuration la plus simple, vous n’avez rien à installer. Il vous suffit de pointer votre navigateur vers leur serveur mandataire. Les fournisseurs de mandataire simples sont de bonnes solutions si vous ne voulez pas de protection de votre vie privée et de votre anonymat en ligne et si vous faites confiance au fournisseur pour ne pas faire de mauvaises choses. Certains fournisseurs de mandataire simples utilisent le protocole SSL pour sécuriser votre connexion vers eux, ce qui vous protège contre les écoutes électroniques locales, telles que celles dans un café qui offre un accès Wi-Fi gratuit à Internet.

Les simples fournisseurs de mandataire créent également un point d’échec unique. Le fournisseur d’accès sait à la fois qui vous êtes et ce que vous naviguez sur l’internet. Ils peuvent voir votre trafic lorsqu’il passe par leur serveur. Dans certains cas, ils peuvent même voir à l’intérieur de votre trafic chiffré lorsqu’ils le transmettent à votre site bancaire ou à des magasins de commerce électronique. Vous devez avoir confiance dans le fait que le fournisseur ne surveille pas votre trafic, n’injecte pas ses propres publicités dans votre flux de trafic et n’enregistre pas vos données personnelles.

Tor fait passer votre trafic par au moins 3 serveurs différents avant de l’envoyer à la destination. Comme il y a une couche de chiffrement séparée pour chacun des trois relais, quelqu’un qui surveille votre connexion Internet ne peut pas modifier, ou lire, ce que vous envoyez dans le réseau Tor. Votre trafic est chiffré entre le client Tor (sur votre ordinateur) et l’endroit où il sort ailleurs dans le monde.

Le premier serveur ne voit-il pas qui je suis ?

Possiblement. Un mauvais premier des trois serveurs peut voir le trafic Tor chiffré provenant de votre ordinateur. Il ne sait toujours pas qui vous êtes et ce que vous faites sur Tor. Il voit simplement "Cette adresse IP utilise Tor". Vous êtes toujours protégé contre ce nœud qui vous permet de savoir qui vous êtes et où vous allez sur l’internet.

Le troisième serveur ne peut pas voir mon trafic ?

Possiblement. Un mauvais tiers des trois serveurs peut voir le trafic que vous avez envoyé dans Tor. Il ne saura pas qui a envoyé ce trafic. Si vous utilisez le chiffrement (tel que HTTPS). Il ne connaîtra que la destination. Voir cette visualisation de Tor et HTTPS pour comprendre comment Tor et HTTPS interagissent.